La place de la femme dans la société viking

A propos de la femme viking... Interview de Jean Van Hamme


Malgré des tentatives répétées d’égaliser le statut de la femme à celui de l’homme, il reste toujours des inégalités. Inégalités qui peuvent être criantes ou non dans des sociétés comme les nôtres qui sont avant tout patriarcales.

A l’époque des Vikings, quelle était la place de la femme dans la société ?

Nous tenterons de répondre à cette question tout en faisant la part entre réalité et idées reçues. Saviez-vous qu’il y a peu de temps des archéologues ont identifié un grand guerrier viking qui était …. une femme !

Avant d’aborder le sujet de la place de la femme, il faut remettre les choses dans leur contexte. La société viking était esclavagiste. Les raids qu’ils organisaient sur les pays du sud de l’Europe étaient destinés à faire main basse sur les richesses pillées, mais aussi à capturer des esclaves qui soit servaient de main d’œuvre pour les tâches les plus pénibles, soit étaient revendus dans les pays méditerranéens. Il y avait donc deux sortes de femmes dans la société viking. 
 

Modélisation 3D du visage d'une femme viking, par des chercheurs de l'Université́ de Dundee, à partir d'un crâne découvert à York

Modélisation 3D du visage d'une femme viking, par des chercheurs de l'Université́ de Dundee, à partir d'un crâne découvert à York

 

La femme esclave

Celle-ci n’avait pas plus de valeur pour les Vikings que les animaux. Elle était considérée comme une esclave sexuelle, faisant la cuisine, entretenant la propriété et effectuant les travaux de la ferme.

 

La femme libre

Celle-ci avait un rôle plus important dans la société, même si elle n’était pas l’égale de l’homme. 
Ainsi, elle pouvait conserver le nom de son père. Comme dans nos pays, le mariage « arrangé » sur base de critère économique ou politique était la règle. En étant mariée, la femme ne perdait pas de lien avec sa famille, il n’était pas rare que celle-ci prenne position en faveur de sa famille contre son mari. Elle avait également le droit de demander le divorce au Thing (le tribunal viking) moyennant motivation de sa demande. Lorsque celui-ci lui était octroyé, elle récupérait sa dot. 

Le Thing, illustration de Christian Krogh pour la Saga des rois de Norvège de Snorri Stulurson, J.M. Stenersen & Co, 1899.

Le Thing, illustration de Christian Krogh pour la Saga des rois de Norvège de Snorri Stulurson, J.M. Stenersen & Co, 1899.

La femme était la gardienne des clefs du foyer. Elle les portait en trousseau à la ceinture. Elle avait généralement celle de la maison, du garde-manger, des coffres enfermant les choses précieuses. C’était elle qui entretenait le foyer en l’absence des hommes partis piller le sud de l’Europe. 

Travail en bronze datant de 800 à 1000 après JC trouvées en Ukraine. Il s’agit d’amulette et de pendants en bronze travaillés traditionnellement pas les femmes vikings.

Travail en bronze datant de 800 à 1000 après JC trouvées en Ukraine. Il s’agit d’amulette et de pendants en bronze travaillés traditionnellement pas les femmes vikings.

Elle qui éduquait les enfants en véhiculant les valeurs du clan et qui était la gardienne des mythes et traditions vikings. Elle se chargeait de l’éducation de ses enfants, des enfants issus de relation avec des concubines, ainsi que ceux élevés « en fosterage ». En effet, dans les grandes familles vikings, les enfants étaient envoyés dans d’autres familles pour resserrer les liens entre celles-ci.

Elle qui veillait à l’honneur du clan en utilisant si nécessaire le bras armé de l’homme pour venger une quelconque atteinte à l’honneur.

C’est elle qui veillait à la qualité des repas et à l’ordre dans le foyer. Elle confectionnait les vêtements, soit à partir du lin qu’elle cultivait, soit avec la laine des troupeaux qu’elle entretenait. Dans les deux cas, cela pouvait se faire avec ou sans l’aide d’esclaves. 

Reconstitution au Jorvik Viking Centre de York montrant le tissage de la laine par les femmes vikings.

Reconstitution au Jorvik Viking Centre de York montrant le tissage de la laine par les femmes vikings.

La laiterie est aussi une tâche réservée à la femme. C’est aussi la femme qui était réputée avoir des dons de magie ou de voyance et faisait office de médecin.

Les animaux partageaient la maison avec la famille  viking. Reconstitution au Jorvig Viking Centre montrant une femme viking s’occupant des oies.

Les animaux partageaient la maison avec la famille viking. Reconstitution au Jorvig Viking Centre montrant une femme viking s’occupant des oies.

Dernièrement, des archéologues suédois se sont aperçus que des ossements qu’ils avaient attribués à un guerrier homme appartenaient en réalité à une femme. Il faut toutefois être prudent avec cette découverte. Certes, il devait y avoir des guerrières chez les Vikings, mais cette découverte ne doit pas non plus donner à penser que les armées vikings étaient entièrement constituées de walkyries amazones. Dans l’état actuel des recherches, quelques femmes étaient de grandes guerrières et de grandes navigatrices, mais elles étaient l’exception.

Bibliographie

Print
595 Evaluez cet article:
-

Name:
Email:
Subject:
Message:
x